You are currently viewing Qu’est-ce qu’un médium et qu’est-ce qu’un éveilleur de conscience ?

Qu’est-ce qu’un médium et qu’est-ce qu’un éveilleur de conscience ?

Le mot médium est un mot latin qui veut dire « milieu » ou bien « intermédiaire ». Il sert de lien entre le monde des vivants et celui des défunts. Il y a différentes sortes de médium :

  • le clairvoyant : il voit, il perçoit les esprits qui l’entourent
  • le clairaudient : il entend, aussi bien la voix que les bruits environnant (par exemple, un défunt chanteur, ou bien qui travaillait dans une usine entouré de bruit de machines…)
  • le clair sensible ou bien appelé medium « christique » : il ressent les douleurs ou maladie des personnes disparues.

La médiumnité

La plupart des médiums ont ces facultés mais peuvent aussi avoir la capacité d’accompagner les Ames au moment de leur décès, ce qu’on appelle les passeurs d’Ames. La notion de passeur d’Ames a évolué avec le temps. En effet, il y a quelques années, le passeur accompagnait uniquement les Ames durant leur moment de transition entre notre monde et celui des esprits. Aujourd’hui, un passeur aide aussi bien les défunts à avancer sur leur chemin que les vivants à réaliser leur expérience terrestre. Ce qui pour ma part, peut très bien correspondre à la notion d’éveilleur de conscience. En effet, un éveilleur ou passeur, est présent pour accompagner les Ames incarnées sur leur chemin pour leur faire comprendre certaines notions et les aider à traverser certaines expériences, douloureuses ou non mais nécessaire à leur évolution.

Mon histoire en tant que médium

Pour ma part, je suis médium clairaudient, clairvoyant, clair sensible et passeur d’Ames / éveilleur et ce depuis ma naissance.

Je n’ai pas toujours fait ce métier-là. Auparavant j’ai travaillé dans un établissement bancaire. Un monde totalement à l’opposé de celui dans lequel j’évolue aujourd’hui et pour lequel je me rends compte à présent qui m’était destiné. Je me suis toujours demandé pourquoi être parti dans cette branche surtout qu’à l’école j’étais nul en math ! Mais pourtant, avec le recul, j’ai compris. Au fil des différents postes effectués dans le milieu bancaire, J’ai compris que cela m’a permis d’apprendre a avoir confiance en qui je suis, à pouvoir prendre la parole devant une assemblée mais aussi à travailler mon empathie et ma sensibilité envers les différentes personnes qui passaient dans mon bureau. Hé oui ! un banquier peut être sensible !

En 2015, tout s’écroule pour moi, doucement mais en même temps avec fracas, car depuis avril 2015 je ressentais que je n’étais plus sur le bon chemin et progressivement l’univers a mis en place un ensemble de signes, de synchronicités qui sur le coup n’étaient pas compréhensibles mais avec le recul, une fois mon expérience en banque terminée, ils m’ont permis de me rendre compte que tout était organisé et prêt pour que j’atterrisse tranquillement sur Mon chemin, celui de médium.

J’ai longtemps douté, hésité, avant de me lancer. Mes amis de l’époque, car oui certains sont restés et d’autres sont partis, me disaient tous de me lancer, que j’étais fait pour ça et que je devais commencer à recevoir les gens pour les accompagner et en même temps leurs transmettre des nouvelles de leurs défunts, pour ceux qui en avaient et le souhaitaient. Puis au fur et à mesure, j’ai pris confiance et j’ai transmis, en vivant moi-même des expériences me faisant progresser sur cette voie et me faisant faire des choses qui me paraissaient totalement irréalisable il y a encore quelques années auparavant ! J’ai aussi compris que ce que je voyais, ressentais et entendais quand j’étais enfants n’était pas de l’ordre de l’imagination, mais bien parce que je percevais et ressentais la présence de défunts et mes guides autant dans ma chambre le soir que derrière moi tout au long de mes journées d’école ou de travail.

Depuis lors je me suis mis à mon compte. C’était en 2017. Une forme d’épanouissement s’est mise en place mais à la fois des doutes et peurs car je ne voulais pas me tromper et je prenais conscience que j’avais des blessures à travailler. Sur le moment je prenais sur moi et je faisais des conférences, mes séances quotidiennes, mais aussi des ateliers, bref je m’étais lancé !
Mais en moi subsistaient toujours ces doutes et ce besoin de légitimité car je voyais et côtoyais des personnes du même milieu que moi, et qui cartonnais !

J’ai compris avec le temps que ce n’était pas le nombre d’abonnés sur sa page Facebook ou Instagram, ou bien le nombre de personnes qui venait vous voir à une conférence, mais bel et bien ce qui était transmis et ce, avec quoi les gens, repartent de leur séance, de l’atelier ou bien de la conférence.

La transmission est un élément important autant pour celui qui reçoit que celui qui donne.
Je reste à votre écoute si vous le souhaitez et vous invite à consulter mon site internet.

Ou bien ma page Facebook : sebastien BRENON médium/eveilleur de conscience

Au plaisir d’échanger avec vous,

Sébastien 🙂

Laisser un commentaire